Station d'épuration. Ce sera Kerzellec - Réponse du Président des Amis du Pouldu au maire de Clohars-Carnoët

Publié le 7 Décembre 2009

 


Monsieur Le Maire,

Dans le dossier de la future station d'épuration de Clohars, il fallait trancher. Vous avez tranché. Vous dites qu'il ne fallait plus attendre. Vous n'avez pas attendu. Soit.

Vous affirmez que votre projet d'implantation de la station à Kerzellec a reçu l'approbation de l'association " les amis du pouldu". Permettez moi de vous rappeler le vote à l'unanimité de notre assemblée générale du 11 Août 2009 qui s'est prononcée CONTRE ce projet. Assemblée à laquelle vous avez assistée avec des membres de votre équipe. Vous ne pouviez donc l'ignorer. Vous avez également reçu fin septembre de la part des "Amis du Pouldu", tout comme Monsieur le Préfet, une pétition d'un peu moins de 800 signatures CONTRE cette implantation.

Enfin, vous avez récemment reçu la lettre de notre conseil, du cabinet Huglo-Lepage,vous avisant que nous sommes CONTRE ce projet.

Vous connaissez donc parfaitement notre position officielle depuis 4 mois. Alors s’il vous plaît, cessez de dire et d’écrire que Les Amis du Pouldu sont POUR. C’est faux et pas très honnête.

D’ailleurs comment être pour un tel choix quand on aime le Pouldu?

Quelle autre commune du littoral a t-elle choisi une implantation si près de la mer et en plein milieu des habitations?

Comment promettre qu’une station à membrane sera tellement belle qu’on sera fier de la faire visiter ? Il suffit d’aller voir celles du Guilvinec et de Quiberon (que vous nous avez conseillées de visiter), pourtant loin des habitations, pour se convaincre que de telles promesses n’engagent que ceux qui y croient.

Comment nous faire croire que dans une commune de 3483 hectares comme Clohars-Carnoët, le seul site d’implantation possible pour une station d’épuration soit à moins de 50 mètres des habitations ? En plein milieu d’une des dernières zones vertes préservée du Pouldu ? Juste au bord du chemin creux faisant partie du Chemin des Peintres ? A 120 m de la ferme peinte par Gauguin et Meyer de Haan ? Ces deux tableaux mondialement connus sont respectivement au Dallas Museum of Art aux USA, et au Rijksmuseum Kröller-Müller aux Pays-Bas. Un autre tableau de Gauguin que l’on peut admirer au Washington National Gallery of Art « Les champs au Pouldu » a été peint à Kersellec. La ferme de Porsguern, qui y est représentée et qui existe toujours, se trouve à 30 m du site de la station. On pourrait multiplier les exemples…

Comment valider un tel projet de la part d’une commune qui a signé la charte touristique de la Route des Peintres de Cornouaille, dans laquelle les signataires s’engagent à « favoriser l’accès et la mise en valeur des sites et des monuments peints par les artistes » ?

Pourquoi cette volonté de détruire irréversiblement un site aussi chargé de culture qui, grâce à l’association des Amis de la Maison Marie Henry (qui a récemment été démantelée) a acquis une notoriété mondiale ?

Comment accepter une nouvelle fois la destruction de l’environnement du Pouldu qui a déjà tellement souffert par le passé ?

Enfin comment comprendre un tel manque de vision de la part d’un Maire dont la commune a pour devise « Clohars, ville de culture et de nature » ?

Le Président des amis du Pouldu
Philippe Esménard

Rédigé par Amis du Pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Clear 09/12/2009 22:34


Qui ment ? Le maire ou vous Mr Esménard ? Dans votre revue les échos des amis du Pouldu de juillet, vous donnez plutôt le sentiment de soutenir le projet de Kerzellec dans ce groupe de travail dans
lequel vous étiez ? Me trompes-je ?


ebft 10/12/2009 12:18



Vous recevrez une réponse prochainement, par contre je tiens à vous
signaler que les commentaires anonymes (sans nom, ou adresse mail) ne seront pas publiés. Le vôtre apparaît exceptionnellement, cette règle n’étant pas en votre connaissance.


Cordialement


Eric BIENFAIT