Articles avec #station d'epuration tag

Publié le 12 Mars 2012

 

    kerzellec juin

 

   

Comme chaque 3ème samedi du mois, soyons nombreux à manifester notre opposition au projet de station d'épuration sur la vallée de Kerzellec, lieu emblématique de l'histoire de l'art, le samedi 17 mars 2012, à 14 heures au lieu dit Porsguern-kerzellec, au Pouldu

Les nouvelles :  après l'annulation du permis de construire, et le dépôt d'un nouveau permis de construire, le conseil municipal a voté le 29 février 2012 l'autorisation au maire de solliciter de nouveau le préfet pour avis de la commission des sites.

Venez prendre un café en ce bel après midi de printemps aux couleurs des palettes de Gauguin et Meyer de Haan.

Sauvons Kerzellec, on continue !

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 3 Mars 2012

journeaux

 

Le conseil a voté (Le groupe Essor et Tradition et Isabelle Pivert, opposés au projet, ont voté contre) l'autorisation au maire de saisir le préfet et lancer la procédure auprès de la commission départementale des sites pour avis, concernant le nouveau permis de construire déposé pour la construction de la station d'épuration de Kerzellec.

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 14 Février 2012

Permis-construire-step-zoom

 

Station d'épuration

Le conseil s'est prononcé, à l'unanimité, pour le retrait du permis de construire concernant la station d'épuration du Pouldu. Quatre voix, celles de Accueil Essor et Tradition s'élèvent contre le dépôt du nouveau permis. Le maire signale que ce nouveau dépôt de permis ne créera aucun retard. « Les appels d'offres concernant le gros oeuvre pourraient être lancé en mars. » Au cours du quart d'heure citoyen, il a répondu aux opposants présents dans la salle : « Je renouvelle mon obsession concernant les nuisances ! »

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 13 Février 2012

C225240
 
Le conseil municipal, réuni vendredi, a autorisé le retrait du permis de construire de la station d'épuration. Un nouveau permis sera déposé. Les services de l'eau et de l'agence de l'eau ont formulé quelques remarques qui entraînent des modifications. La plus importante est la suppression du bassin à marée sur le site de Kerzellec. Le bassin à marée nécessaire au fonctionnement de la nouvelle station prendra place sur le site de Fort Clohars. D'autres changements de moindre importance sont intervenus, dont un rehaussement d'un bâtiment de 6,50m à 6,90m, ce qui a provoqué le mécontentement des riverains qui sont intervenus au quart d'heure citoyen. Le maire a été autorisé à déposer le nouveau permis par 22 voix pour et quatre contre. Plan d'aménagement et de développement durable. La séance du conseil avait débuté par la présentation des points de réajustement du Plan d'aménagement et de développement durable (Padd) en fonction de la loi dite Grenelle2 et en fonction de l'avancement de certains projets. À titre d'exemple, dans le cadre d'une urbanisation mesurée, l'implantation de résidences principales sera privilégiée. Trois phases de développement urbain sont prévues (2008-2013, 2014-2019, 2020-2023) avec des objectifs de construction (270, 261, 136logements). Autre objectif: préserver le tissu commercial dans le centre-bourg, mais également rue des Grands Sables au Pouldu. Noms de rues. Le conseil a adopté les noms de quatre voies de la zone artisanale de Keranna: rues des Sabliers, des Thoniers, des Chalutiers et des Caseyeurs. Redevances portuaires 2012. Elles servent à financer les infrastructures. Elles ont été votées comme suit: 1EUR par passager pour la Compagnie des îles (en 2011, la navette avec Groix a rapporté 7.000EUR); 0,50EUR pour pêche-promenade; navette Pouldu-Guidel: remontée Saint-Maurice (0,50EUR) et remontée Quimperlé (1EUR); location de bateaux avec skipper: 1EUR par jour et par personne embarquée. Économies d'énergie. Le maire a été autorisé à signer la convention relative à l'attribution d'un fonds de concours «économie d'énergie» à hauteur de 15% pour les travaux de confort énergétique réalisés sur les bâtiments communaux et à hauteur de 50% plafonnés à 70.000EUR (subventions déduites) pour les transformations de bâtiments existants en vue d'un usage public (rénovation des bâtiments de la médiathèque). Il s'agit, dans le premier cas, de petits travaux comme des portes de secours à la maternelle du groupe scolaire, du changement de fenêtres à la garderie du bourg, de la création d'un chauffage à la Maison musée. La Cocopaq a jugé que les économies d'énergie et les moyens de production d'énergie renouvelable constituaient un enjeu intercommunal et qu'il était de sa responsabilité d'accompagner les projets communaux. En 2011, le conseil communautaire avait réservé une enveloppe de 500.000EUR au titre d'un fonds de concours à verser aux communes dans ce cadre.
 

Le compte rendu du conseil municipal paru hier, dans nos colonnes, concernant le nouveau permis relatif à la station d'épuration de Kerzellec, fait état d'un «changement de moindre importance dont un rehaussement d'un bâtiment de 6,50m à 6,90m, ce qui a provoqué le mécontentement des riverains au quart d'heure citoyen» (LeTélégramme du 13 février). Ce changement concerne le bâtiment «bassin».

Un mètre de plus pour le bâtiment «bennes»

Le groupe Accueil Essor Tradition précise que le texte paru dans Le Télégramme ne fait pas état du changement qui concerne le bâtiment «bennes», dont la hauteur est passée de 6,50m à 7,50m (une différence d'un mètre). Francis Jégou fait ainsi remarquer que «cela n'est pas anodin au regard des assurances du maire sur ce dossier sur lequel tout avait été bien pensé». Il poursuit : «Les riverains sont donc inquiets de ce que les modifications traduisent une étude insuffisamment maîtrisée contrairement à ce qui avait été dit. Légitimement, ils s'interrogent sur le risque de nouvelles nuisances comme à Montpellier. Les citoyens peuvent aussi s'inquiéter de l'incidence financière de tous ces changements: élargissement et rehaussement des bâtiments et agrandissement du réseau par rapport au budget initial».

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 20 Janvier 2012

 

manif kerzellec 12

 

Comme chaque 3ème samedi du mois, soyons nombreux à manifester notre opposition au projet de station d'épuration sur la vallée de Kerzellec, lieu emblématique de l'histoire de l'art, le samedi 21 janvier 2012, à 14 heures au lieu dit Porsguern-kerzellec, au Pouldu.

Venez prendre un café en ce bel après midi d'hiver aux couleurs des palettes de Gauguin et Meyer de Haan.

 

Sauvons Kerzellec, on continue !

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 30 Novembre 2011

bulletin-PS--SEPT-2011.jpg

 

Suite  à la publication de La tribune socialiste de Clohars-Carnoët N° 13  d’octobre 2011, intitulée «  Station d’épuration : « Les Amis du Vieux Pouldu » et CAPAS franchissent la ligne jaune… », l’association «Les Amis du Pouldu» souhaite répondre aux accusations désobligeantes qui y sont proférées.

 

Décidément dans ce bulletin du Parti Socialiste local, les auteurs manient les approximations et les contrevérités avec un certain brio.

A commencer par le nom de l’association «Les Amis du vieux Pouldu » (crée en 1980 rappelons-le) qui a changé depuis bien longtemps.

 

Dans ce pamphlet, on veut absolument faire croire aux Cloharsiens que nous sommes une association politique. C’est totalement faux, contraire à nos statuts, et surtout contraire à la réalité. Tout le monde peut être membre, le Premier magistrat de Clohars en est une preuve bien vivante car il l’a été jusqu’à son élection.

 

Venons-en à certaines de nos actions qui sont critiquées.     
On insinue que nous n’avons rien fait lorsque l’hôtel des Bains a été transformé en appartements. Ce qu’on oublie, ou fait semblant d’oublier, c’est que nous avons empêché, et ça été très difficile, que l’hôtel des Bains soit démoli et remplacé par un bâtiment « moderne » de sept étages style « Torremolinos ». Les appartements actuels ont été bien intégrés en respectant l’architecture de l’hôtel.

 

De même pour le lotissement de Kerzellec. Bien sûr cela ne nous a pas plu de voir ce verger transformé en lotissement. Mais contrairement à un bruit sournoisement répandu, nous ne nous opposons pas à tout. Dans le cas présent il s’agissait de logements. Là encore rien à voir avec une station d’épuration, qui sera justement à une cinquantaine de mètres de la maison la plus proche dans ce lotissement. Du jamais vu dans une commune !

Les auteurs parlent d’intérêts particuliers pour s’opposer à un tel projet. C’est absolument vrai. Qui accepterait d’avoir une station d’épuration à quelques dizaines de mètres de son jardin ?

 

L’argument culturel, écarté dans ce bulletin est, quant à lui, totalement recevable.
S’il y a tant d’artistes qui s’opposent à ce projet, grâce à l’initiative du collectif « Sauvons Kerzellec », c’est tout simplement que le Pouldu est connu dans le monde entier. Et c’est bien grâce aux peintures qui ont immortalisé  ce petit coin de côte bretonne et non pas grâce à la renommée seule du village de Clohars-Carnoët. Ainsi, pour la « Vallée de Kerzellec », ce qui pose problème, ce n’est pas le fait que ce paysage précis peint par Gauguin, Meijer de Haan et d’autres grands artistes risque d’être dégradé , c’est  qu’une nouvelle « station d’épuration » –même complètement paysagée, inodore et silencieuse (qui peut y croire vraiment ?) - induira un dommage irréversible à l’identité et à l’intégrité de ce site à la renommée mondiale, haut lieu du courant artistique du synthétisme.

 

On aurait pu penser que la Municipalité de la « Ville de Nature et de Culture », défenseur de la culture et de l’environnement, comprendrait aisément un tel argument.    

Il n’y a pas bien longtemps le site de la carrière de l’Isle, dans la Vallée Verte, a été protégé contre un projet industriel -donc d’intérêt général pour la commune puisqu’il aurait rapporté des recettes fiscales- sous prétexte que cela détruisait un site remarquable que des peintres ont immortalisé (lesquels déjà ?). Il n’y avait sans doute pas d’intérêt particulier dans cette action à laquelle nous avons d’ailleurs apporté notre franc soutien! Petit détail, la maison de monsieur le Maire se situe à quelques dizaines de mètres de là...

 

Pour le choix du site de Kerzellec, le rédacteur de ce bulletin parle d’un long processus d’étude et de validation qui a coûté de l’argent à la commune. Soit, mais pourquoi l’étude précédente, qui avait déjà validé trois sites d’implantation possibles pour la station, n’a pas été reprise ?

L’échéance de 2012 aurait peut-être eu une chance d’être respectée. De l’aveu même d’un membre du conseil municipal, le site de Kerzellec a été trouvé par hasard, en garant les voitures du groupe de travail. Il n’apparait donc pas que ce choix ait été le fruit d’une réflexion intense !

Il est enfin impossible de croire que Kerzellec soit le seul site dans une commune étendue sur plus de 3500 hectares…

En réfléchissant un peu, il est vrai qu’implanter une station d’épuration à un endroit où il y a peu d’électeurs (mais beaucoup de contribuables) est très rentable politiquement. C’est gagnant-gagnant.

 

Diaboliser les opposants, les faire passer pour des terroristes ou des ennemis de l’intérêt public, c’est facile et classique (dans certains pays du moins). C’est une attitude  regrettable et sectaire. Dommage car Clohars et le Pouldu méritent bien mieux…

 

IGN--Zoom-2-Kerzellec.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 23 Août 2011

Kerzellec. Plusieurs procédures contre la station

manifestant-step-aout-2011.jpg

 

Le collectif «Sauvons Kerzellec» organisait, samedi, la 18e manifestation contre l'implantation de la station d'épuration à Kerzellec. Il s'agit de la première manifestation organisée après la pose du panneau du permis de construire, qui a été accordé le 18juillet dernier.

Un lieu important de la peinture

Le collectif qui regroupe les «Amis du Pouldu», les «Amis de la Maison Marie Henry», l'association du hameau de Kerzellec (syndic des propriétaires de Kerzellec), Capas avait invité deux sonneurs de Quimperlé qui ont conduit les manifestants au lavoir de Porsguern. Cet endroit est situé entre deux paysages peints l'un par Paul Gauguin («La gardeuse d'oie», exposée au musée d'art de Shizuoka, au Japon), l'autre par Paul Sérusier («Paysage au Pouldu», exposé à Houston, au musée Fine Art).

Le chemin du tribunal pris à regret

Le collectif a annoncé que plusieurs procédures sont lancées contre l'implantation de la station à cet endroit, l'une intentée par lesAmis du Pouldu (qui l'ont annoncé lors de leur assemblée générale) et les autres en nom individuel ou collectif (le syndic des propriétaires de Kerzellec ne pouvant pas ester en justice). Le collectif affirme «prendre le chemin du tribunal à regret» comme ils regrettent ne pas pouvoir faire partie de la commission qui travaillera avec la mairie sur le projet (seuls sont retenues les personnes favorables à l'implantation).

Une manifestation chaque mois

Les manifestations continueront sur le même rythme, à savoir une fois par mois. Le collectif attend les conclusions de l'étude d'impact et l'ouverture de l'enquête publique.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 19 Août 2011

     kerzellec manif of

 

UNE NOUVELLE FOIS, VENEZ NOMBREUX manifester votre opposition au projet de station d'épuration sur la vallée de Kerzellec, lieu emblématique de l'histoire de l'art le samedi 20 Août 2011, à 14 heures au lieu dit Porsguern-Kerzellec.

Nous célèbrerons la fête du vieux lavoir, en musique et autour d'un verre ou d'un café, avec la participation de deux sonneurs bien connus du pays de Quimperlé...

 

Sauvons Kerzellec, on continue !

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 10 Août 2011

Station d'épuration. Les Amis du Pouldu iront en justice

 

ag-2011.JPG

 

Les Amis du Pouldu annoncent qu'ils vont introduire plusieurs recours devant le tribunal administratif contre le projet de station d'épuration à Kerzellec. Réunis en assemblée générale hier matin, «les adhérents de l'association ont donné à l'unanimité leur accord pour engager les frais de justice», indique Philippe Esménard, président des Amis du Pouldu. «Depuis deux ans, nous provisionnons un compte pour ce faire», ajoute-t-il. Cette décision d'entrer dans une phase judiciaire a été prise après «que nos conseils, le cabinet Huglo-Lepage (*), vu les différents éléments que nous leur avions transmis, nous ont indiqué qu'on pouvait entamer la procédure». «Ces recours porteront sur des éléments du permis de construire», indique Philippe Esménard. Un permis de construire accordé le 18juillet dernier. Le bras de fer opposant la municipalité à un collectif de cinq associations, dont les Amis du Pouldu, dure depuis plusieurs années.

«Il y a un problème c'est indéniable»

Si la nécessité d'une station d'épuration à la mesure de l'accroissement de la population n'est pas contestée - «il y a un problème, c'est indéniable», reconnaît Philippe Esménard -, le choix de Kerzellec n'a jamais été accepté par les opposants au projet. «Nous sommes convaincus que c'est une erreur monumentale, tant sur le plan humain, pour les riverains, que environnemental et financier», martèle le président des Amis du Pouldu. Si le permis de construire a été accordé, les travaux sont encore loin d'avoir commencé. Les Amis du Pouldu entendent bien «faire valoir [NOS]arguments lors de l'enquête d'utilité publique». Et «si ça ne suffit pas, dès que la première pierre de la station sera posée, nous demanderons un référé suspensif», annonce Philippe Esménard.

(*) Le cabinet Huglo-Lepage, spécialisé dans le droit de l'environnement, a notamment défendu lescollectivités locales et associations qui se sont constituées parties civiles dans le procès de la marée noire causée par le pétrolier Erika.        

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 8 Août 2011

vote1.jpg

 

Notre association et le collectif « sauvons kerzellec » n’entendent pas baisser les bras et continuent activement à tout faire pour que l’installation de la station d’épuration ne se fasse pas n’importe où, et surtout pas à Kerzellec.

Un des moyens que nous ne pouvons pas personnellement mettre en œuvre, mais qui résulte d’une démarche personnelle de chaque électeur ou futur électeur de la commune de Clohars-Carnoët, c’est votre vote lors des prochaines élections…

Notre association invite tous les résident(e)s de la commune ou toutes les personnes acquitant une des taxes inscrites au rôle des contributions directes communales, qui ne sont pas inscrit(e)s sur les listes électorales de Clohars-Carnoët à faire les démarches nécessaires pour exprimer leur opposition à l’installation d'une station d’épuration à Kerzellec lors des prochaines élections municipales et ainsi faire entendre leur voix.

Les prochaines échéances électorales

Date

Elections

Précisions

22 avril et 6 mai 2012

Élection présidentielle

Durée du mandat : 5 ans

dernière élection : 22 avril et 6 mai 2007

10 et 17 juin 2012

Élections législatives

Durée du mandat : 5 ans

dernière élection : 10 et 17 juin 2007

2014

Élections municipales

Durée du mandat : 6 ans

dernière élection : 9 mars et 16 mars 2008

2014

Élections européennes

Durée du mandat : 5 ans

dernière élection : 7 juin 2009

 

Il convient de rappeler ici quelles sont les conditions pour être électeur d’une commune et participer aux élections municipales.

Il faut demander à être inscrit sur les listes électorales et remplir les conditions édictées à l’article L.11 du Code électoral.

"Sont inscrits sur la liste électorale, sur leur demande :

 1º tous les électeurs qui ont leur domicile réel dans la commune ou y habitent depuis six mois au moins ;

 2º ceux qui figurent pour la cinquième fois sans interruption, l'année de la demande d'inscription, au rôle d'une des contributions directes communales et, s'ils ne résident pas dans la commune, ont déclaré vouloir y exercer leurs droits électoraux. Tout électeur ou toute électrice peut être inscrit sur la même liste que son conjoint au titre de la présente disposition :

 3º ceux qui sont assujettis à une résidence obligatoire dans la commune en qualité de fonctionnaires publics.

 Sont également inscrits, dans les mêmes conditions, les citoyens qui, ne remplissant pas les conditions d'âge et de résidence ci-dessus indiquées lors de la formation des listes, les rempliront avant la clôture définitive.

 L'absence de la commune résultant du service national ne porte aucune atteinte aux règles ci-dessus édictées pour l'inscription sur les listes électorales."

Chaque année, la date limite d’inscription sur la liste électorale est fixée au 31 décembre pour être effective le 1er mars de l’année suivante. Ne pas oublier les jours de fermeture des municipalités pour la détermination de cette date limite. Pour information le 31 décembre 2013 sera un mardi.

 

Précisions sur l’alinéa 2 de l’article 11

Que doit-on comprendre par « Contributions Directes Communales » :

Il s’agit en fait d’une des taxes suivantes :

-La taxe d’habitation (Occupant d'une propriété bâtie d'habitation)

-La taxe foncière sur les propriétés bâties (Propriétaire de tout bien bâti : immeuble d'habitation, bâtiments industriels)

-La taxe foncière sur les propriétés non bâties (Propriétaire de tout bien immobilier non bâti - terrains nus)

-La taxe professionnelle (Personne physique ou morale exerçant une activité non salariée revêtant un caractère  professionnel: commerçants, artisans, prof. libérales, entreprises)

L’inscription au rôle des contributions doit être personnelle : le nom du demandeur doit figurer expressément sur les rôles fiscaux. Tout électeur ou toute électrice peut, à sa demande, être inscrit sur la même liste électorale que son conjoint lorsque ce dernier possède la qualité de contribuable.

Le formulaire pour s'incrire sur les listes électorales (cliquez ici pour le télécharger)

Le vote par procuration

Il est possible de se faire représenter par une personne de son choix le jour d’une élection (vacances, raisons de santé, obligations professionnelles, inscription sur les listes électorales d’une autre commune que celle de résidence…).

La personne choisie (le mandataire) votera à votre place. Vous allez pour cela lui donner procuration.

Conditions à remplir : les deux personnes doivent être inscrites sur la liste électorale de la même commune (mais pas obligatoirement dans le même bureau de vote).

Le mandataire ne peut détenir plus d’une procuration (sauf si une procuration est établie à l’étranger, le mandataire pourra recevoir dans ce cas uniquement deux procurations dont une seule établie en France)

Pièces à fournir :

Le mandant devra fournir un justificatif d’identité. Un formulaire lui sera proposé sur lequel il devra préciser plusieurs renseignements sur la personne qui votera à sa place (nom, prénom, date de naissance, adresse…)

Où s’adresser ?

Au commissariat de police

A la brigade de gendarmerie

Au Tribunal d’Instance

De son lieu de résidence ou de son lieu de travail

Une procuration peut être établie pour une élection (1 tour ou 2 tours), ou pour plusieurs mois ou pour une durée maximale d’un an.

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0