Articles avec #station d'epuration tag

Publié le 17 Avril 2012

coordination enquête

 

Alors que l'enquête publique est ouverte depuis le 2 avril, la coordination Kerzellec, collectif d'associations opposées au projet, a fait part de ses doléances au commissaire-enquêteur, Jean-Claude Lebunetel. «Nous l'avons rencontré samedi et lui avons exposé nos griefs», indiquent les membres du collectif. L'enquête publique, qui se déroule jusqu'au 2 mai en mairie, porte sur l'autorisation de construire à Kerzellec une station d'épuration d'une capacité de 17.000 équivalents-habitants. Elle viendra suppléer la station de Fort-Clohars (9.800 équivalents-habitants), qui sera réhabilitée. Le projet mobilise de longue date la coordination Kerzellec, qui dénonce «une dérive des coûts». Subventions réelles, surcoûts, reste à charge pour la commune... Au-delà du seul investissement, la coordination Kerzellec s'interroge sur le coût du fonctionnement et sur le financement du projet. «Nous attendons du maire qu'il explique clairement combien cela va coûter aux Cloharsiens», appelle le collectif. Collectif qui s'oppose à la proposition municipale d'un tarif unique du prix de l'assainissement. «Supprimer la tranche 0-40 m³ pénaliserait les personnes seules à faibles revenus et ceux qui veulent économiser l'eau».

Une prolongation de l'enquête demandée

La coordination a fait plusieurs contre-propositions depuis la genèse du projet, qui n'ont pas été retenues. Dernière en date : «une toute nouvelle technique adaptable sur la station de Fort-Clohars, qui permettrait de multiplier par 1,5 son rendement et coûterait 50 fois moins cher que la construction de la station de Kerzellec», assure le collectif. La coordination Kerzellec a par ailleurs sollicité du commissaire-enquêteur une prolongation de l'enquête publique de quinze jours, «en raison de la période - vacances, élections - et de la difficulté à consulter les dossiers».

Source Le télégramme édition du 17 avril 2012

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 16 Avril 2012

La coordination Kerzellec s’oppose au projet de station d’épuration dans ce lieu-dit de Clohars-Carnoët. Samedi, ses membres ont rencontré le commissaire-enquêteur. « Combien la nouvelle station va-t-elle coûter ? Le document de l’enquête publique laisse découvrir des révélations », expliquent les membres. Ils mettent en parallèle l’investissement de 6,951 millions d’euros évoqué par la mairie alors que le dossier de l’enquête publique fait état, lui, d’une somme de 8,223 millions d’euros.

« Les frais d’étude n’y sont pas comptés d’une part. Il y aura certainement moins de subventions de l’agence de l’eau qu’espéré par la commune, et des surcoûts, des aléas. »

La coordination Kerzellec fait son addition du coût réel restant à la charge de la commune. Elle trouve une différence de près de 2 millions d’euros entre le chiffre donné par la mairie soit 3,2 millions d’euros et le sien, 5,3 millions d’euros. « Qui va payer ? », demande la coordination Kerzellec qui craint une augmentation de la facture d’assainissement pour les Cloharsiens.

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 29 Mars 2012

stylo-diplome

 

En décidant de lancer, du 2 avril au 2 mai 2012, une enquête publique pour la construction d’une station d’épuration de 17 000 équivalents-habitants sur le site de Kerzellec, la municipalité a choisi le passage en force.


Déplorable pour la qualité de vie des riverains, la réputation touristique et culturelle de la commune, la construction d’une station d’une telle capacité dans un tel lieu n’est pas justifiée au regard de l’évolution économique de la commune.


Comme l’a enfin reconnu le maire lors de la réunion publique du 16 mars, une construction dans ce lieu entrainerait des surcoûts très importants : aménagements paysagers, désodorisation, insonorisation et réaménagement de Fort Clohars qui, contrairement à ce qui a pu être dit ne disparaitrait pas.

Ces coûts ont été estimés, dans l’étude d’impact, à plus de 1 300 000 euros, sans subventions possibles.


S’ajoutent à ces 1 300 000 €, les coûts d’investissement, la mise en place du réseau autour de Porsmoric, l’augmentation des coûts de fonctionnement.

Tout cela risque d’aboutir à une augmentation insensée de la facture d’assainissement des Cloharsiens.


Il est à craindre qu’une famille, consommant 120 m3 d’eau et qui payait, en 2009, 300 € au titre de son assainissement soit amenée à payer plus de 500 € en 2014 !


La Coordination Kerzellec, qui réunit cinq associations, avait proposé il y a six mois à la municipalité une autre solution sans nuisances et moins onéreuse.

Beaucoup plus récemment, elle a proposé une solution technique très peu coûteuse pour améliorer la capacité et les performances de la station actuelle.


Elle ne peut accepter cette fuite en avant.


La Coordination appelle les cloharsiens à refuser massivement lors de l’enquête publique un projet aussi inadapté sur les plans humains, financiers et culturels et à faire part de leur volonté que soient étudiées les solutions plus raisonnables qui existent.


Coordination Kerzellec

 

La coordination Kerzellec regroupe les associations suivantes : Association Résidents Kerzellec, Les Amis du Pouldu, Cap Action Solidarité, Les Amis de la Maison Marie Henry, Sauvons Kerzellec.


Coordination.kerzellec@gmail.com

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 29 Mars 2012

eau-du-robinet

 

Réaction

 

Le lancement de l'enquête publique du 2 avril au 2 mai, concernant la station d'épuration, provoque de nombreuses réactions. Ainsi, celle de la coordination Kerzellec, qui regroupe cinq associations.

 

En décidant de lancer, le 2 avril, une enquête publique pour la construction de la station de 17 000 équivalents-habitants sur le site de Kerzellec, la municipalité a choisi le passage en force. c'est déplorable pour la qualité de vie des riverains, la réputation touristique et culturelle de la commune.

« La construction d'une station d'une telle capacité dans un tel lieu n'est pas justifiée au regard de l'évolution économique de la commune. Comme l'a enfin reconnu le maire lors de la réunion publique du 16 mars, une construction dans ce lieu entraînerait des surcoûts très importants : aménagements paysagers, désodorisation, insonorisation et réaménagement de Fort Clohars qui, contrairement à ce qui a pu être dit ne disparaîtrait pas.

« Ces coûts ont été estimés, dans l'étude d'impact, à plus de 1 300 000 €, sans subventions possibles. À ces 1 300 000 €, s'ajoutent les coûts d'investissement, la mise en place du réseau autour de Porsmoric, l'augmentation des coûts de fonctionnement. Tout cela risque d'aboutir à une augmentation insensée de la facture d'assainissement des Cloharsiens. »

« Il est à craindre qu'une famille, consommant 120 m 3 d'eau, soit amenée à payer plus de 500 € en 2014 au titre de son assainissement, au lieu de 300 € en 2009 ! La coordination Kerzellec, qui réunit cinq associations, a proposé il y a six mois à la municipalité une autre solution sans nuisances et moins onéreuse.

« Beaucoup plus récemment, elle a proposé une solution technique très peu coûteuse pour améliorer la capacité et les performances de la station actuelle. Elle ne peut accepter cette fuite en avant. La coordination appelle les Cloharsiens à refuser massivement, à l'occasion de l'enquête publique, un projet aussi inadapté sur les plans humains, financiers et culturels. Et à faire part de leur souhait d'une étude de solutions plus raisonnables.

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 28 Mars 2012

gauguin-1

 

« Depuis plus de deux ans, le collectif Sauvons Kerzellec défend la mémoire artistique de la vallée de Kerzellec » précise le collectif qui organise depuis, chaque 3 e samedi du mois une manifestation conviviale sur place, à deux pas de la célèbre ferme Kerzellec, peinte par Paul Gauguin et Meyer de Haan à la fin du XIX e siècle. « Plus de 60 artistes, historiens de l'art, responsables culturels ont signé la pétition contre le choix de ce site pour une station d'épuration, et 400 habitants ou amoureux du Pouldu ». Pour eux, « un tel patrimoine culturel est un atout pour l'image et le développement maîtrisé de la commune. Le détruire, c'est une aberration. Nous invitons toutes les personnes qui nous soutiennent à venir faire part à la mairie de leurs observations, dans le cadre de l'enquête publique lancée par la municipalité, du 2 avril au 2 mai 2012 ».

 

Du 2 avril au 2 mai 2012 inclus, le dossier sera déposé à la maire de Clohars-Carnoët, où le public pourra en prendre connaissance et formuler ses observations sur un registre ouvert à cet effet, aux jours et heures habituelles d'ouverture. Jean-Claude Lebunetel, désigné en qualité de commissaire-enquêteur, sera présent en mairie les : 2 avril de 9 h à 12 h, 10 avril de 14 h à 17 h, 14 avril de 9 h à 12 h, 19 avril de 14 h à 17 h, 26 avril de 9 h à 12 h, 2 mai de 14 h 30 à 17 h 30.

À l'issue de l'enquête, toute personne pourra prendre connaissance à la préfecture, ainsi qu'à la mairie de la commune d'implantation du projet, du rapport et des conclusions motivées du commissaire-enquêteur, et, le cas échéant, du mémoire en réponse du demandeur.

 

 

Mobilisons-nous, mobilisez tous vos amis,

pour déclarer votre opposition au commissaire-enquêteur.

 

Non à une station d'épuration sur la Vallée de Kerzellec

Sauvons Kerzellec, on continue !

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 26 Mars 2012

enquête

 

L'enquête publique relative à la construction d'une station d'épuration à Kerzellec se déroulera du 2 avril au 2 mai. Le projet prévoit qu'elle soit équipée d'un traitement biologique de type membranaire, et d'une capacité de 17.000 équivalents-habitants. Le collectif Sauvons Kerzellec appelle les opposants à ce projet à se mobiliser. «Depuis plus de deux ans, le collectif défend la mémoire artistique de la vallée de Kerzellec en organisant, chaque troisième samedi du mois, une manifestation conviviale sur place, à deux pas de la célèbre ferme Kerzellec, peinte par Paul Gauguin et Meyer de Haan à la fin du XIXe siècle», rappellent les membres du collectif dans un communiqué.

«Une aberration»

«Plus de 60 artistes, historiens de l'art, responsables culturels... et  400 habitants ou amoureux du Pouldu ont signé la pétition contre le choix de ce site pour une station d'épuration. Un tel patrimoine culturel est un atout pour l'image et le développement maîtrisé de la commune. Le détruire, c'est une aberration». Le collectif invite «toutes les personnes qui nous soutiennent à venir faire part à la mairie de leurs observations, dans le cadre de l'enquête publique». Pendant la durée de l'enquête, qui se déroulera pendant un mois, le dossier sera déposé à la mairie où le public pourra en prendre connaissance et formuler ses observations sur un registre ouvert à cet effet, aux jours et heures habituelles d'ouverture. Jean-Claude Lebunetel, commissaire-enquêteur, sera présent les 2 avril, de 9h à 12h; 10 avril, de 14h à 17h; 14 avril, de 9h à 12h; 19 avril, de 14h à 17h; 26 avril, de 9h à 12h; 2 mai, de 14h30 à 17h30.

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 21 Mars 2012

loupe.jpg

 

La commission des sites sera réunie le 27 mars 2012 pour donner son avis sur le nouveau permis de construire.

La municipalité anticipe un avis favorable et annonce le début de l'enquête publique pour le 2 avril 2012.

Cette enquête durera jusqu'au 2 mai 2012. Il faut se déplacer en mairie pour écrire ses commentaires.

Vous trouverez ci-dessous les horaires du commissaire-enquêteur publiés dans Ouest-France:

Les présences du commissaire-enquêteur

Du 2 avril au 2 mai 2012 inclus, le dossier sera déposé à la maire de Clohars-Carnoët, où le public pourra en prendre connaissance et formuler ses observations sur un registre ouvert à cet effet, aux jours et heures habituelles d'ouverture. Jean-Claude Lebunetel, désigné en qualité de commissaire-enquêteur, sera présent en mairie les : 2 avril de 9 h à 12 h, 10 avril de 14 h à 17 h, 14 avril de 9 h à 12 h, 19 avril de 14 h à 17 h, 26 avril de 9 h à 12 h, 2 mai de 14 h 30 à 17 h 30.

 Mobilisons-nous, mobilisez tous vos amis, pour déclarer votre opposition au commissaire-enquêteur.

Non à une station d'épuration sur la Vallée de Kerzellec

Sauvons Kerzellec, on continue !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 21 Mars 2012

Pourquoi - Comment ?

 

Pourquoi parler d'avant-projet ?

Une nouvelle étape concernant la station d'épuration de Kersellec a été courue. L'avant-projet, définitivement établi après que toutes interrogations ou options aient été levées et que l'ensemble ait été adopté en l'état, a été présenté en réunion publique, vendredi 16, à la salle des fêtes par Jacques Juloux, le maire et Jacques Allix, l'adjoint en charge des travaux, ainsi que les représentants des cabinets créateurs Safege et Artelia ayant collaboré.

Après avoir retracé l'historique de la station d'épuration - trois ans et demi de débat-, le maire indique : « Certains peuvent s'étonner que nous parlions d'avant-projet, mais ce ne sera définitif qu'après l'enquête publique qui débute le 2 avril... Il faut compter environ 5 ans pour faire aboutir un tel projet, une affaire qui occupe l'univers municipal depuis 15 ans ! »

 

Quels seront les impacts des rejets d'effluents sur les plages, le domaine maritime ?

Les rejets, suite aux diverses étapes de recyclage, n'auront aucun impact sur le milieu marin : « La pêche à pied pourra continuer à être pratiquée et la qualité des eaux de baignade de classe A sera maintenue. »

 

Qu'en sera-t-il des odeurs et du bruit ?

La station d'épuration sera recouverte et la désodorisation et prévue. « Une telle structure est en fonction au Guilvinnec. Elle fonctionne sans générer d'odeur. » Une isolation phonique particulièrement du local de la centrifugeuse est également prévue « Les relevés phoniques effectués à divers moments de la journée permettent une augmentation de 3 décibels en conformité avec le code de santé publique. »

 

Y aura-t-il d'autres nuisances ?

Le maire a donné la parole aux différents intervenants. Il s'est engagé « à veiller particulièrement à ce que le cahier des charges concernant les nuisances pour les riverains et autres soit strictement respecté afin de rendre celles-ci inexistantes [sa] préoccupation essentielle ». « Certainement pour les Pouldusiens, lorsque seront commencés les travaux de construction de la station, mais aussi pour les usagers routiers lors de la création du nouveau réseau de la partie Est communale (Quinquis, Porsmoric...) ou de la déviation sous-routière du réseau venant du bourg. » Des travaux qui une fois commencé, en septembre octobre, de concert, devraient durer environ trois mois.

 

step-vue.jpg

 

 

Lors de la réunion publique sur la station d'épuration de Kersellec, Jacques Allix, adjoint aux travaux, a présenté, « sur toutes les faces » la STEP, quelque peu modifiée par rapport au projet initial « pour faire suite aux remarques formulées par les services de la police et agence de l'eau ».

En effet, le bassin à marée a été supprimé. « Il prendra place sur le site de Fort-Clohars. » De légers changements ont été apportés : création de cinq places de parking au lieu de deux, création d'un cheminement piéton pour les bureaux, modification de la forme de l'ensemble bureau avec une hauteur d'acrotère de 3,8 m. Mais aussi localisation d'un transformateur, modification du bâtiment bennes, hauteur bâtiment portée à 7,50 m, couverture en fibrociment et façades Nord et Est habillées d'un bardage de bois.

La station enterrée sera végétalisée tenant compte des talus existants ou ceux qui seront créés « avec plantations de végétaux locaux, châtaigniers, hêtres... Un verger pourrait être créé avec des pommiers et autres variétés locales. »

 

 

 

Du 2 avril au 2 mai 2012 inclus, le dossier sera déposé à la maire de Clohars-Carnoët, où le public pourra en prendre connaissance et formuler ses observations sur un registre ouvert à cet effet, aux jours et heures habituelles d'ouverture. Jean-Claude Lebunetel, désigné en qualité de commissaire-enquêteur, sera présent en mairie les : 2 avril de 9 h à 12 h, 10 avril de 14 h à 17 h, 14 avril de 9 h à 12 h, 19 avril de 14 h à 17 h, 26 avril de 9 h à 12 h, 2 mai de 14 h 30 à 17 h 30.

 

À l'issue de l'enquête, toute personne pourra prendre connaissance à la préfecture, ainsi qu'à la mairie de la commune d'implantation du projet, du rapport et des conclusions motivées du commissaire-enquêteur, et, le cas échéant, du mémoire en réponse du demandeur. 

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 20 Mars 2012

enquete.jpg

 

L’enquête publique concernant la station d’épuration de Kersellec débutera lundi 2 avril. Les travaux pourraient commencer en septembre ou octobre. Ils devraient durer environ trois mois.

 

La station sera recouverte et la désodorisation est prévue : « Une telle structure est en fonction au Guilvinec. Elle fonctionne sans générer d’odeur », indiquent le maire Jacques Juloux et son adjoint aux travaux, Jacques Allix.

Une isolation phonique particulière est également prévue : « Les relevés phoniques, effectués à divers moments de la journée, permettent une augmentation de trois décibels, en conformité avec le code de santé publique ».

 

Le maire s’engage « à veiller particulièrement à ce que le cahier des charges concernant les nuisances pour les riverains et autres soit strictement respecté ».

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 13 Mars 2012

Le Vendredi 16 mars à 18 h, salle des fêtes de Clohars Carnoët se tiendra une réunion avec la présentation du permis de construire et du projet de la Station d'épuration de kerzellec

 

    Photo-aerienne-Vallee-Kersellec--juin-10-au-prefet-.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0