Articles avec #patrimoine tag

Publié le 29 Septembre 2016

 
Des travaux d’abbatage d’arbres sont en cours dans la forêt de Saint-Maurice. Ils interviennent dans le cadre du plan de gestion sur 15 ans du site naturel, afin de garantir la pérennité du boisement.
La forêt de St-Maurice, propriété du Conservatoire du littoral sur la commune de Clohars-Carnoët, est constituée de plusieurs types de boisements occupés par des feuillus autochtones et des plantations de résineux Nord-américains et montagnards.
Pourquoi ces travaux ?
Les plantations de résineux ont 60 ans, et ces arbres sont mal adaptés à notre climat et en mauvais état sanitaire. Ces résineux ont tous le même âge et risquent de disparaître en même temps, notamment lors des tempêtes hivernales. Il relève donc de la responsabilité du Conservatoire du littoral, en tant que propriétaire, et de ses partenaires, la commune et l’Office National des Forêts de procéder au remplacement de ces boisements.
Il a pour double objectif de régénérer par des feuillus, spontanés ou plantés, le boisement résineux et de maintenir une couverture boisée assurant à terme une meilleure biodiversité. D’autres coupes suivront les années prochaines pour permettre une diversification des classes d’âges des essences qui vont arriver en remplacement.
Les recettes des ventes de ce bois d’œuvre seront perçues par la commune et réaffectées à la gestion de la forêt de Saint-Maurice.
 
source :site de la commune

Voir les commentaires

Publié dans #patrimoine

Repost0

Publié le 24 Août 2011

La pierre Gauguin sera bientôt restaurée 

 

DSC04519.JPG

 

Lors de leur assemblée générale, les Amis du Pouldu ont voté à l'unanimité pour que soit restauré le premier monument dédié au peintre Paul Gauguin. C'est à l'entrée de la chapelle Notre-Dame de la Paix qu'en juillet 1958, deux ans après le déplacement de la chapelle, le préfet du Finistère inaugurait un lieu de mémoire à Paul Gauguin et aux peintres du Pouldu. Ce monument, édifié sur une idée de Marcel Prieur, président à l'époque de l'office de tourisme Aven Laïta, est constitué de plaques de schistes où sont gravés la signature de Paul Gauguin (La pierre Gauguin) et les mots : « A Gauguin et ses amis : Sérusier, Jourdan, Filiger, Meyer de Haan, Maufra, Seguin, Moret, Chamaillard, Vertkade, peintres du Pouldu. 1889-1894 » (la pierre des compagnons). Les pierres de cette stèle, sise devant la chapelle que Gauguin a bien connu lors de son séjour à Pont-Aven, se sont dégradées et seront restaurées prochainement.

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #patrimoine

Repost0

Publié le 24 Août 2011

pierre-gauguin.jpg

 

A l’entrée de la chapelle Notre-Dame-de-la-Paix a été inauguré, par le préfet du Finistère, le 20 juillet 1958, le premier monument, lieu de mémoire, dédié à GAUGUIN et aux « Peintres du Pouldu ».

Cet évènement se déroulait deux ans après  le déplacement de la chapelle de Saint-Maudé-en-Nizon au Pouldu que Gauguin avait  bien connue lorsqu’ il était à Pont-Aven.

Ce mémorial, constitué de plaques de schiste - dont l’une comporte la signature de Paul Gauguin - est appelé « La Pierre-à-Gauguin ».

Sur une autre on peut lire, gravé dans la pierre : « A Gauguin et à ses amis : Sérusier, Jourdan, Filiger, Meyer de Haan, Maufra, Seguin, Moret, Chamaillard, Verkade,  peintres du Pouldu , 1889-1894 ».

On l’appelle « La pierre des compagnons ».

A la demande de l’Evêque de Quimper, le monument ne devait pas comporter de figure humaine.

Ainsi, avec ces stèles on a voulu honorer la mémoire – je cite « d’un grand seigneur bohème », et – je cite encore, le discours du Chanoine Prigent  de l’époque : « Nous allons célébrer  des hommes qui ont été éminents par le savoir, mais aussi par des qualités d’âme. (…) Ce qui fait la grandeur d’un homme, ce n’est pas sa forme, mais la réponse qu’il donne à la lumière de Dieu ».

Or, ces stèles se sont dégradées. Aussi, les Amis du Pouldu ont décidé de contribuer à la restauration de ces plaques, installées à l’entrée de l’enclos de la chapelle Notre-Dame-de-la-Paix, parfois dénommée «  La chapelle des Artistes ».

Didier Compard

 

Pour plus d’information , vous pourrez consulter le livre de Michèle Escuillié-Laurent :« Notre-Dame-de-la-Paix - Histoire d’une chapelle transplantée », comportant un chapitre sur ce monument avec, en annexe 4, le fantastique discours de l’écrivain artiste M.M.-L.- Savin.

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #patrimoine

Repost0