Publié le 28 Avril 2012

manifestation-avril-2012-mairie.jpg

 

 

À l'occasion de l'avant-dernière réception par Jean-Claude Le Bunetel, commissaire-enquêteur en ce qui concerne la future station d'épuration, le comité de défense du site de Kerzellec avait rassemblé une cinquantaine de personnes pour une manifestation pacifique devant la mairie de Clohars, hier matin.

À 11 h, derrière un couple de sonneurs et avec une banderole indiquant « Sauvons Kerzellec - non à la station », le cortège s'ébranlait du parvis de l'église vers la place de la mairie pour être reçu par le commissaire-enquêteur. Les manifestants lui ont remis une pétition signée par plus de 200 personnes et divers documents sur les nanoparticules. Ils ont également souhaité discuter sur l'étude.

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 26 Avril 2012

manifestation-avril-2012-mairiebis.jpg

La coordination Kerzellec a profité de l'avant-dernière permanence du commissaire-enquêteur, hier, à la mairie, pour manifester son opposition au projet de station d'épuration à Kerzellec. Quelque 55 personnes ont répondu à l'appel de la coordination et se sont rassemblées durant une petite heure sur le parvis de l'hôtel de ville. Les opposants au projet ont remis au commissaire-enquêteur Jean-Claude Lebunetel leur pétition «pour la défense du site de Kerzellec», qui a réuni 781 signatures. Ils ont aussi demandé à nouveau une prolongation de quinze jours de l'enquête publique, qui doit s'achever le 2mai. Leur première demande avait été refusée.

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 26 Avril 2012

pièces

 

L'enquête publique pour la future station d'épuration de Kerzellec se poursuit et le commissaire-enquêteur est encore présent en mairie, ce mercredi et le suivant. Et elle s'arrêtera pour suivre son cours administratif. Le délai supplémentaire demandé par la coordination Kerzellec a été refusé par la préfecture. « Nous avions choisi les dates de cette enquête pour les vacanciers et pour qu'elles couvrent toutes les zones. La prolongation a été refusée », acte Jacques Juloux, maire de Clohars-Carnoët. Avec son adjoint Jacques Allix en charge des travaux et du dossier de la future station de Kerzellec, le maire n'entend pas répondre « au coup par coup, au collectif d'opposants. Nous voulons donner des éléments d'information. »

 

Exit le projet innovant

Le premier élément touche au procédé innovant qui avait été proposé par le collectif anti Kerzellec et aurait permis un aménagement de la station. Pour un investissement minime, elle aurait été plus performante. « Non, répondent d'une même voix les élus. On aurait aimé que ce soit vrai et pouvoir régler un problème de 14 ans. Les techniciens de la direction de l'aménagement, de l'eau, de l'environnement et du logement du conseil général, à qui nous avons confié l'étude, disent que c'est irréaliste. » Exit donc la solution miracle à 100 000 €. D'une part, cette solution ne permettrait pas de régler le problème de l'assainissement des eaux dites parasites pluviales. D'autre part, cette solution ne serait pas adaptée à la station balnéaire qu'est Clohars-Carnoët et qui voit son nombre d'habitants varier entre été et hiver. Et enfin, cette solution imposerait la construction de bassins, impossible soit en terme de surface soit en terme légal.

 

Chantier à l'automne ?

Les coûts du projet de station à Kerzellec restent encore, pour une bonne part, incertains. « Ils seront connus définitivement quand nous aurons le résultat des appels d'offres. Une communication sera faite prochainement », assure Jacques Allix. L'adjoint aux travaux précise que, pour l'heure, les coûts qui apparaissent dans l'enquête publique sont plus élevés que ceux calculés en 2009, « car la réglementation a changé. Et les conditions météo sur tout le Finistère. » Clohars-Carnoët, comme tout le département, vit de plus en plus d'averses rapides et fortes. La future station devra être capable d'y faire face et cela a une incidence sur le nombre de membranes par exemple. « Nous maintenons que Kerzellec est le site le moins cher », assure Jacques Juloux. Il espère les premiers coups de pioche à l'automne et évoque, sans pour autant s'avancer avec certitude, un futur coût, pour ce qui est de la part communale, de 1 € le m 3 d'eau assainie.

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 22 Avril 2012

lettre.jpg

 

Chers Amis du Pouldu,

Après un long, très long silence, je reviens vers vous. Effectivement depuis notre dernière AG du mois d’août, vous avez probablement eu l’impression que notre association et son président étaient rentrés en hibernation prolongée.

Rassurez-vous, derrière ce silence, et pendant tous ces derniers mois nous avons continué notre travail et notre mission première, celle de la sauvegarde de notre cher Pouldu.

 

Le point le plus important reste et restera l’implantation à Kersellec de la future station d’épuration de Clohars Carnoet. Durant tout l’automne et tout l’hiver nous n’avons eu de cesse de travailler main dans la main avec les autres associations avec qui nous avons d’ailleurs formé la Coordination Kersellec : l’Association du Parc de Kersellec, CAPAS, les Amis de la Maison Marie Henri et Sauvons Kersellec.

Premier fait important, le maire a retiré son premier permis de construire (auto-accordé en juillet 2011). Ce retrait  a certainement été dicté par :

-          le recours que nous avons déposé via nos conseils

-          les aménagements demandés par l’Agence de l’Eau

-          les modifications architecturales au niveau des bâtiments

-          l’absence de l’étude d’impact définitive, indispensable dans ce dossier

Comme on pouvait s’y attendre le maire  a été autorisé à redéposer un nouveau permis de construire. Il a, de plus, saisi le Préfet afin de repasser devant la commission des sites (qui avait émis un avis favorable lors du premier permis). Passage obligatoire dans ce type de projet.

A l’issue de l’enquête publique qui a démarré le 02 avril et se terminera le 02 mai, le commissaire enquêteur fera une première analyse des remarques exprimées et les soumettra au maire. Après ce stade, il pourra remettre  au Préfet son rapport et son avis favorable ou non.

Vous l’avez compris, nous sommes donc à un point clef de notre action. Nous avons besoin du soutien de tous. Notre combat continue. Rien n’est encore fait. L’enquête publique a démarré, il nous faut donc agir. Et vite !

Comment ?

Si vous êtes sur place : allez à la mairie signer le registre qui est à disposition aux heures d’ouverture habituelles. Pour ceux qui le désirent, vous pouvez également rédiger une lettre plus argumentée et la remettre a l’attention du Commissaire enquêteur à la mairie. Vous pouvez également le rencontrer jeudi 26 avril de 9 h à 12 h et le mercredi 02 mai aux mêmes heures.(cela ne vous dispense pas bien sûr de signer le registre et d’envoyer votre lettre).

Si vous n’êtes pas à Clohars : je vous recommande vivement de rédiger une lettre argumentée et de l’envoyer à l’attention du Commissaire enquêteur à la mairie, Place du Général de Gaulle 29360 Clohars Carnoët.

Je compte vraiment sur vous car plus nous serons nombreux à manifester notre opposition à ce projet dément, plus nous aurons de chance de faire pencher la balance en notre faveur auprès du Commissaire.

 

Philippe Esmenard

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 18 Avril 2012

 

        2205814

 

 

   

Comme chaque 3ème samedi du mois, soyons nombreux à manifester notre opposition au projet de station d'épuration sur la vallée de Kerzellec, lieu emblématique de l'histoire de l'art, le samedi 21 avril 2012, à 14 heures au lieu dit Porsguern-kerzellec, au Pouldu

Les nouvelles : l'enquête publique a commencé le 2 avril et se termine le 2 mai 012. Nous vous rappelons qu'un registre est ouvert en mairie de Clohars Carnoët, aux heures d'ouverture de la mairie, afin que chacun puisse y mettre ses observations. Le commissaire-enquêteur a commencé à recevoir les personnes qui le souhaitent : Jean-Claude Lebunetel, désigné en qualité de commissaire-enquêteur, sera présent en mairie les 2 avril de 9 h à 12 h, 10 avril de 14 h à 17 h, 14 avril de 9 h à 12 h, 19 avril de 14 h à 17 h, 26 avril de 9 h à 12 h, 2 mai de 14 h 30 à 17 h 30.

Venez prendre un café en ce bel après midi de printemps aux couleurs des palettes de Gauguin et Meyer de Haan.

Sauvons Kerzellec, on continue !

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 17 Avril 2012

coordination enquête

 

Alors que l'enquête publique est ouverte depuis le 2 avril, la coordination Kerzellec, collectif d'associations opposées au projet, a fait part de ses doléances au commissaire-enquêteur, Jean-Claude Lebunetel. «Nous l'avons rencontré samedi et lui avons exposé nos griefs», indiquent les membres du collectif. L'enquête publique, qui se déroule jusqu'au 2 mai en mairie, porte sur l'autorisation de construire à Kerzellec une station d'épuration d'une capacité de 17.000 équivalents-habitants. Elle viendra suppléer la station de Fort-Clohars (9.800 équivalents-habitants), qui sera réhabilitée. Le projet mobilise de longue date la coordination Kerzellec, qui dénonce «une dérive des coûts». Subventions réelles, surcoûts, reste à charge pour la commune... Au-delà du seul investissement, la coordination Kerzellec s'interroge sur le coût du fonctionnement et sur le financement du projet. «Nous attendons du maire qu'il explique clairement combien cela va coûter aux Cloharsiens», appelle le collectif. Collectif qui s'oppose à la proposition municipale d'un tarif unique du prix de l'assainissement. «Supprimer la tranche 0-40 m³ pénaliserait les personnes seules à faibles revenus et ceux qui veulent économiser l'eau».

Une prolongation de l'enquête demandée

La coordination a fait plusieurs contre-propositions depuis la genèse du projet, qui n'ont pas été retenues. Dernière en date : «une toute nouvelle technique adaptable sur la station de Fort-Clohars, qui permettrait de multiplier par 1,5 son rendement et coûterait 50 fois moins cher que la construction de la station de Kerzellec», assure le collectif. La coordination Kerzellec a par ailleurs sollicité du commissaire-enquêteur une prolongation de l'enquête publique de quinze jours, «en raison de la période - vacances, élections - et de la difficulté à consulter les dossiers».

Source Le télégramme édition du 17 avril 2012

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 16 Avril 2012

La coordination Kerzellec s’oppose au projet de station d’épuration dans ce lieu-dit de Clohars-Carnoët. Samedi, ses membres ont rencontré le commissaire-enquêteur. « Combien la nouvelle station va-t-elle coûter ? Le document de l’enquête publique laisse découvrir des révélations », expliquent les membres. Ils mettent en parallèle l’investissement de 6,951 millions d’euros évoqué par la mairie alors que le dossier de l’enquête publique fait état, lui, d’une somme de 8,223 millions d’euros.

« Les frais d’étude n’y sont pas comptés d’une part. Il y aura certainement moins de subventions de l’agence de l’eau qu’espéré par la commune, et des surcoûts, des aléas. »

La coordination Kerzellec fait son addition du coût réel restant à la charge de la commune. Elle trouve une différence de près de 2 millions d’euros entre le chiffre donné par la mairie soit 3,2 millions d’euros et le sien, 5,3 millions d’euros. « Qui va payer ? », demande la coordination Kerzellec qui craint une augmentation de la facture d’assainissement pour les Cloharsiens.

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 29 Mars 2012

stylo-diplome

 

En décidant de lancer, du 2 avril au 2 mai 2012, une enquête publique pour la construction d’une station d’épuration de 17 000 équivalents-habitants sur le site de Kerzellec, la municipalité a choisi le passage en force.


Déplorable pour la qualité de vie des riverains, la réputation touristique et culturelle de la commune, la construction d’une station d’une telle capacité dans un tel lieu n’est pas justifiée au regard de l’évolution économique de la commune.


Comme l’a enfin reconnu le maire lors de la réunion publique du 16 mars, une construction dans ce lieu entrainerait des surcoûts très importants : aménagements paysagers, désodorisation, insonorisation et réaménagement de Fort Clohars qui, contrairement à ce qui a pu être dit ne disparaitrait pas.

Ces coûts ont été estimés, dans l’étude d’impact, à plus de 1 300 000 euros, sans subventions possibles.


S’ajoutent à ces 1 300 000 €, les coûts d’investissement, la mise en place du réseau autour de Porsmoric, l’augmentation des coûts de fonctionnement.

Tout cela risque d’aboutir à une augmentation insensée de la facture d’assainissement des Cloharsiens.


Il est à craindre qu’une famille, consommant 120 m3 d’eau et qui payait, en 2009, 300 € au titre de son assainissement soit amenée à payer plus de 500 € en 2014 !


La Coordination Kerzellec, qui réunit cinq associations, avait proposé il y a six mois à la municipalité une autre solution sans nuisances et moins onéreuse.

Beaucoup plus récemment, elle a proposé une solution technique très peu coûteuse pour améliorer la capacité et les performances de la station actuelle.


Elle ne peut accepter cette fuite en avant.


La Coordination appelle les cloharsiens à refuser massivement lors de l’enquête publique un projet aussi inadapté sur les plans humains, financiers et culturels et à faire part de leur volonté que soient étudiées les solutions plus raisonnables qui existent.


Coordination Kerzellec

 

La coordination Kerzellec regroupe les associations suivantes : Association Résidents Kerzellec, Les Amis du Pouldu, Cap Action Solidarité, Les Amis de la Maison Marie Henry, Sauvons Kerzellec.


Coordination.kerzellec@gmail.com

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 29 Mars 2012

eau-du-robinet

 

Réaction

 

Le lancement de l'enquête publique du 2 avril au 2 mai, concernant la station d'épuration, provoque de nombreuses réactions. Ainsi, celle de la coordination Kerzellec, qui regroupe cinq associations.

 

En décidant de lancer, le 2 avril, une enquête publique pour la construction de la station de 17 000 équivalents-habitants sur le site de Kerzellec, la municipalité a choisi le passage en force. c'est déplorable pour la qualité de vie des riverains, la réputation touristique et culturelle de la commune.

« La construction d'une station d'une telle capacité dans un tel lieu n'est pas justifiée au regard de l'évolution économique de la commune. Comme l'a enfin reconnu le maire lors de la réunion publique du 16 mars, une construction dans ce lieu entraînerait des surcoûts très importants : aménagements paysagers, désodorisation, insonorisation et réaménagement de Fort Clohars qui, contrairement à ce qui a pu être dit ne disparaîtrait pas.

« Ces coûts ont été estimés, dans l'étude d'impact, à plus de 1 300 000 €, sans subventions possibles. À ces 1 300 000 €, s'ajoutent les coûts d'investissement, la mise en place du réseau autour de Porsmoric, l'augmentation des coûts de fonctionnement. Tout cela risque d'aboutir à une augmentation insensée de la facture d'assainissement des Cloharsiens. »

« Il est à craindre qu'une famille, consommant 120 m 3 d'eau, soit amenée à payer plus de 500 € en 2014 au titre de son assainissement, au lieu de 300 € en 2009 ! La coordination Kerzellec, qui réunit cinq associations, a proposé il y a six mois à la municipalité une autre solution sans nuisances et moins onéreuse.

« Beaucoup plus récemment, elle a proposé une solution technique très peu coûteuse pour améliorer la capacité et les performances de la station actuelle. Elle ne peut accepter cette fuite en avant. La coordination appelle les Cloharsiens à refuser massivement, à l'occasion de l'enquête publique, un projet aussi inadapté sur les plans humains, financiers et culturels. Et à faire part de leur souhait d'une étude de solutions plus raisonnables.

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0

Publié le 28 Mars 2012

gauguin-1

 

« Depuis plus de deux ans, le collectif Sauvons Kerzellec défend la mémoire artistique de la vallée de Kerzellec » précise le collectif qui organise depuis, chaque 3 e samedi du mois une manifestation conviviale sur place, à deux pas de la célèbre ferme Kerzellec, peinte par Paul Gauguin et Meyer de Haan à la fin du XIX e siècle. « Plus de 60 artistes, historiens de l'art, responsables culturels ont signé la pétition contre le choix de ce site pour une station d'épuration, et 400 habitants ou amoureux du Pouldu ». Pour eux, « un tel patrimoine culturel est un atout pour l'image et le développement maîtrisé de la commune. Le détruire, c'est une aberration. Nous invitons toutes les personnes qui nous soutiennent à venir faire part à la mairie de leurs observations, dans le cadre de l'enquête publique lancée par la municipalité, du 2 avril au 2 mai 2012 ».

 

Du 2 avril au 2 mai 2012 inclus, le dossier sera déposé à la maire de Clohars-Carnoët, où le public pourra en prendre connaissance et formuler ses observations sur un registre ouvert à cet effet, aux jours et heures habituelles d'ouverture. Jean-Claude Lebunetel, désigné en qualité de commissaire-enquêteur, sera présent en mairie les : 2 avril de 9 h à 12 h, 10 avril de 14 h à 17 h, 14 avril de 9 h à 12 h, 19 avril de 14 h à 17 h, 26 avril de 9 h à 12 h, 2 mai de 14 h 30 à 17 h 30.

À l'issue de l'enquête, toute personne pourra prendre connaissance à la préfecture, ainsi qu'à la mairie de la commune d'implantation du projet, du rapport et des conclusions motivées du commissaire-enquêteur, et, le cas échéant, du mémoire en réponse du demandeur.

 

 

Mobilisons-nous, mobilisez tous vos amis,

pour déclarer votre opposition au commissaire-enquêteur.

 

Non à une station d'épuration sur la Vallée de Kerzellec

Sauvons Kerzellec, on continue !

Voir les commentaires

Rédigé par Association des Amis du pouldu

Publié dans #station d'épuration

Repost0